LIONS CADETS : THOMAS LIBIIH DANS DE SALES DRAPS - Press-Sport | N°1 des sites d'actualités sportives au Cameroun.

Breaking

samedi 12 janvier 2019

LIONS CADETS : THOMAS LIBIIH DANS DE SALES DRAPS

C'est le scandale de ce début d'année. Une liste de joueurs convoqués par Thomas Libiih, l'entraîneur national des U-17 du Cameroun met en lumière de graves manœuvres de corruption au sein de cette sélection. 
Les jeunes qui ont bataillé dur pour qualifier l'équipe nationale U-17 du Cameroun pour la coupe d'Afrique des nations prévue en Tanzanie du 14 au 28 avril prochain ne savent plus à quel saint se vouer. C'est qu'ils sont désormais des laissés pour compte. En effet, une liste de joueurs publiée par l'entraîneur national Thomas Libiih en vue d'un stage préparatoire prévu du 08 au 28 janvier au centre technique de la Fécafoot à Odza, sert de support à des noms fantômes. Il n'y a pratiquement pas photo entre la liste des joueurs vainqueurs de la dernière coupe de l'Uniffac et celle qui vient d'être commise. 
Ce scandale n'a pas manqué d'attirer l'attention du secrétaire général de la Fécafoot qui a immédiatement servi une demande d'explications à l'encadrement technique des lions cadets. « En comparant la liste des joueurs convoqués pour prendre part au premier stage préparatoire à la CAN U-17 (...) et celle des joueurs retenus pour participer au tournoi préparatoire (...), j’ai remarqué une grande différence entre les deux listes  En partant du principe que la sélection qui a participé et remporté le tournoi de l'Uniffac qualificatif à la CAN U-17 Tanzanie 2019 est celle qui doit effectivement prendre part à cette compétition et compte tenu des différents tests de santé et de vérification que ces joueurs ont subi, il est opportun que cette sélection soit celle qui doit être retenue pour participer aux stages préparatoires et au tournoi prévu à Antalya en Turquie. Je voudrais, par la présente vous demander de me fournir, dans les quarante-huit heures, les explications sur cette disparité». 

En attendant la réaction de Thomas Libiih qui sera à coup sûr lente et dépourvue de sens, ce scandale défraie la chronique et relance le vieux débat sur le phénomène de marchandage de places régulièrement décrié dans nos différentes sélections nationales. Les performances qui devraient être les seuls critères de sélection sont sacrifiées sur l'autel du favoritisme et du business . On a encore en mémoire la surprenante convocation en équipe nationale fanion des Pierre Ramsès Akono, Junior Ndedi et d'une pléiade de joueurs proches d'une écurie que dirige le fils de l'ancien normalisateur. Privilégiés par leur appartenance au lobbying, ces joueurs sans niveau ont été parachutés chez les Lions Indomptables 

.Par Franck Berlio

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.