LFPC : BENJAMIN BEYECK FAIT LE POINT DE LA SAISON 2018-2019 - Press-Sport | N°1 des sites d'actualités sportives au Cameroun.

Breaking

jeudi 13 juin 2019

LFPC : BENJAMIN BEYECK FAIT LE POINT DE LA SAISON 2018-2019

Rideau sur la saison 2018-2019 qui a connu son épilogue dimanche dernier avec le sacre de UMS de Loum, Benjamin Beyeck fait le point. Dans son calme habituel, le secrétaire général de la Ligue de football professionnel du Cameroun nous a reçu au siège de l'institution ce mercredi pour livrer ses premières impressions sur le déroulement de la saison. Une saison expérimentale pour l'homme qui assure l'intérim  depuis janvier et le départ de Pauline Thérèse Manguélé.



Quel est votre sentiment à l'issue de cette saison ?

Satisfait et soulagé. Satisfait parce que tout s'est déroulé de la plus belle des manières aussi bien sur les plans sportif, technique, sécuritaire et même populaire. Soulagé parce que pour qui sait d'où nous sommes partis, dans quelles conditions nous avons lancé cette saison, dans quelles conditions elle s'est déroulée et qu'on en arrive à ce résultat, on est soulagé parce qu'on a fait face à beaucoup d'écueils. Cela va également induire une fierté d'avoir pu relever tous les défis et les challenges.

Quel bilan faites-vous de cette saison ?

Le bilan c'est d'abord les résultats sous réserve de ce qui viendra de la commission d'homologation et de discipline qui siégera bientôt. Nous savons déjà que UMS est championne de Ligue 1, Panthère, Canon et Bamboutos ont accédé en Ligue 1, PWD, New Stars et Unisport sont relégués, Aigle, Bang bullet et Lion Blessé sont relégués en division régionale. Pour le reste, nous avons expérimenté la formule de deux poules et  des playoffs, et ça semble avoir acquis l'assentiment de la majorité.

Doit-on maintenir cette formule pour la saison prochaine ?

Bien que le Secrétaire Général que je suis ais son idée sur la question, ce n'est pas à moi de dire ce qui sera fait pour éviter toute sorte d'interprétations. Le conseil d'administration appréciera et prendra les décisions qui s'imposent.

Le passage à 20 est-t'il d'actualité pour la saison prochaine ?

Le passage à 20 fait partie des principaux points du programme du candidat Pierre Semengue présentés à l'électorat lors des élections. Donc le souhait de tout le monde c'est qu'on joue à 20, mais alors comment y parvenir? Là est toute la question. Pour le principe, le Président Pierre Semengue le demande depuis, malgré la résistance de certains. Maintenant que certains sont en difficultés et que tout le monde veut désormais jouer à 20, la résistance pourrait être là où on ne l'attendait pas, au niveau des textes.

Les requêtes formulées par New Stars contre Les Astres pourraient chambouler les choses ?

Le Secrétaire Général n'est pas membre de la commission d'homologation et de discipline, donc ne peut se prononcer sur ces requêtes. Mon rôle est d'acheminer les requêtes à la commission une fois déposées. C'est elle qui juge de sa recevabilité ou non.

Le cas Eding-UMS est pendant à la CCA. Pourquoi n'avez-vous pas attendu la sentence finale ?

La LFPC a fait sa part du travail en faisant jouer les compétitions, étant entendue qu'un appel n'est pas suspensif.

Pourquoi le cas d'Union de Douala n'a pas fait jurisprudence ?

La LFPC a obéi à une décision de la commission de recours de la Fecafoot. Jusqu'à la date, aucune décision de la CCA n'avait interdit à la LFPC de jouer le championnat avec UMS en attendant leur sentence. On a joué le championnat et UMS a été championne. Si d'aventure une décision contraire venait à être prise, on avisera.

Qu'en est-il de la requête de New Stars, Aigle, PWD qui demandent à être maintenus dans leurs ligues respectives en application de la décision du conseil d'administration du 11 février dernier ?

Toutes les résolutions prises à différents niveaux d'instance de la LFPC seront versées au dossier et la commission d'homologation et de discipline va apprécier.

Quel bilan faites-vous du travail de la régie à qui vous avez confié l'organisation des play-offs ?

Cela me donne l'occasion de revenir sur ce que j'ai entendu et lu ça et là. La LFPC aurait donné une bagatelle somme de 50.000.000 à une régie pour l'organisation des compétitions. Si la LFPC avait ce montant d'argent, ça se saurait d'autant plus que c'est pas aux administrateurs de la LFPC à qui on fera le coup de dissimuler un pareil montant. Pour revenir au travail de ces régisseurs, je puis vous  dire que personnellement pour les avoir vu à l'oeuvre, et pour quelqu'un qui est à la LFPC depuis bientôt une décennie, j'ai pu percevoir la différence dans l'organisation, j'ai vu la différence dans la perception même que le public a de la LFPC. Dites-vous bien que cette régie m'impliquait dans toutes ses démarches et j'ai pu assister à certaines séances de travail où ils étaient en action. Les retours que j'ai des partenaires de la LFPC sont bons. Il y'a lieu de reconnaître que quelque chose est entrain de changer grâce à ces jeunes gens qui se sont privés de sommeil pendant un mois et demi, et qui ont mobilisé près de 80 bénévoles. Les téléspectateurs ont été à la limite bluffé par le rendu à la télévision nationale. Je suis satisfait et d'ailleurs pour ceux qui ont évoqué la somme de 50.000.000, c'est le lieu de leur annoncer que le compte d'emploi de ce montant sera présenté au conseil d'administration pour validation.

Ce n'est pas assez au moment où on parle de tension de trésorerie à la LFPC ?

La LFPC a des tensions de trésorerie depuis pratiquement 10 ans déjà. Donc, cela ne nous effraie plus. Il y a deux types de gestion, celle axée sur les résultats et celle axée sur les moyens. Nous choisissons celle axée sur les résultats. On cherche à atteindre un résultat avant de chercher les moyens pour atteindre ces résultats. Donc, pour la saison prochaine, qui vivra verra.

 Allez-vous tenter l'expérience avec cette régie la saison prochaine ?

Nous avons tenté une expérience, elle sera évaluée et on prendra les mesures qui s'imposent.

Y a-t'il déjà une date prévue pour le début de la saison prochaine ?

Nous programmons tout au plus le mois de septembre pour démarrer le championnat, maintenant ce n'est pas moi qui fixe la date effective, c'est le conseil d'administration.

Par Sylvain KWAMBI à Yaoundé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.