LDC/CAF : UMS VERS UNE DISQUALIFICATION - Press-Sport | N°1 des sites d'actualités sportives au Cameroun.

Breaking

lundi 12 août 2019

LDC/CAF : UMS VERS UNE DISQUALIFICATION

Engagée en ligue des champions d'Afrique, l'Union des Mouvements Sportifs de Loum a fait jeu égal (0-0) avec l'AS Vita Club de la RDC ce dimanche en match aller du tour préliminaire. Un résultat qui pourrait être entravé par des problèmes administratifs.


En effet, le président d'Apejes Léon Aimé Zang, fait des révélations qui pourraient coûter cher au champion du Cameroun. "Le jour où la CAF fermait le système, il m'a supplié de lui donner les libérations des enfants et qu'ils devaient me voir le lendemain. Jusqu'à ce jour, il n'a plus jamais fait signe. Il a fait une demande sur TMS que je n'ai pas validée parce qu'il n'a pas respecté notre accord. Il ne l'a jamais fait. Je n'ai pas validé le TMS. Je suis surpris de voir aujourd'hui les 2 joueurs alignés contre VITA. Est-ce que normal ? Qui les a libéré sur TMS ? UMS aligne Ekwalla et Owona, mes 2 joueurs sans que APEJES ne valide leur TMS. Après, on dira que nous sommes méchants !" Lâche le patron d'Apejes avant de pointer un doigt sur accusateur la Fecafoot. "J'ai des échanges de mails entre les responsables TMS de la Fecafoot et moi pour leur dire que ces enfants ne doivent pas prendre part au match. Ils nous ont dit que tout se passe maintenant par TMS. J'ai donné les libérations pour sauver les joueurs afin qu'ils soient enregistrés à la CAF, sachant que je vais bloquer le TMS si ce monsieur ne s'acquitte pas des nos accords. Il m'a contourné, a vu la Fecafoot qui a libéré les enfants sans que je ne valide le TMS. Il a préféré dealer avec eux comme d'habitudes. On verra au retour, la CAF nous dira qui a raison."
Contacté par nos soins, le Secrétaire Généralede la Fecafoot Didier Benjamin Banlock se défend."Les libérations ayant été données la FECAFOOT ne pouvait pas bloquer." A-t-il réagi laconiquement. 

Coutumier du fait, le président de l'UMS est déjà embourbé dans situation similaire sur le cas Namedji dont le dossier est porté devant la CAF par les dirigeants d'Eding Sport pour non respect des engagements financiers. Autant d'éléments sur lesquels AS Vita Club pourrait s'appuyer pour se débarrasser de son adversaire en cas d'élimination.

Par Sylvain KWAMBI  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.