BENJAMIN MOUKANDJO (LENS) : "C'EST UN BONHEUR" - Press-Sport | N°1 des sites d'actualités sportives au Cameroun.

Breaking

mercredi 11 septembre 2019

BENJAMIN MOUKANDJO (LENS) : "C'EST UN BONHEUR"

Dans l'air depuis hier, c'est désormais officiel. Benjamin Moukandjo s'est engagé avec le Racing club de Lens ce mercredi. Juste après sa signature, l'ancien capitaine des Lions Indomptables s'est adressé aux supporters dans une vidéo. 

"Je pense que j'ai quand même fait beaucoup d'années en championnat entre la ligue 1 et la ligue 2. Bien-sûr, Je viens de m'engager avec le RC Lens et je suis très ravi, très content de pouvoir porter et défendre ce maillot. Je suis quelqu'un qui aime les challenges, qui aime les défis. Quand je suis allé en Chine, c'était un challenge intéressant qu'on m'avait proposé. Après ces années, je me suis dit que pour moi c'est le moment de revenir en France auprès de ma famille surtout parce que ça m'a manqué. J'ai eu l'opportunité de venir ici. Je n'ai pas besoin de présenter le club aux gens. Tout le monde connaît l'histoire de ce que club, tout le monde connaît l'ambition du club, tout le monde connait ce que représente ce club dans le championnat et surtout la place du club. Je suis venu parce que c'est un challenge intéressant et excitant. Je suis venu pour que tous ensemble, nous puissions atteindre l'objectif du club qui est de retrouver l'élite."  


"Quand je suis arrivé en France, il y avait deux stades où je me disais qu'il fallait que je foule la pelouse. En France, il n'y a pas beaucoup, il n'y en a pas trois ou quatre équipes avec des supporters qui sont derrière leurs équipes du début jusqu'à la fin.  Cette ambiance, je l'ai toujours eu dans ma tête et le jour où je suis venu jouer à Bollaert, c'était un moment de plaisir pour moi parce que je m'étais dit qu'il fallait que je réalise ça. Aujourd'hui, rien que m'imaginer que je vais vivre la même ambiance en ayant ce maillot là, je vous assure, je suis tellement pressé d'y aller, j'ai tellement envie de vivre ça parce que ces supporters vous portent, à la 90e minute, à la  92e minute quand vous pensez que vous êtes fatigué, vous pensez que vous n'avez rien, le fait de les entendre réveille en vous quelque chose qui était gardé. Et ça franchement pour un joueur, c'est un bonheur, c'est immense. C'est pour ça que je disais que ce club mérite d'être là haut, c'est un club qui mérite de retrouver l'élite de notre championnat. C'est ce challenge qui m'excite, qui me parle encore plus. Pour moi, s'il fallait revenir en France pour jouer en ligue 2, ce sera ici et non ailleurs."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.