MARTIN BILLE TANGA : "ETRE CAMEROUNAIS EST UN INCONVÉNIENT" - Press-Sport | N°1 des sites d'actualités sportives au Cameroun.

Breaking

vendredi 13 septembre 2019

MARTIN BILLE TANGA : "ETRE CAMEROUNAIS EST UN INCONVÉNIENT"

Interrogé sur le profil du futur sélectionneur des Lions Indomptables, Martin Bille Tanga ploie la balance pour un technicien local à la manière de Djamel Belmadi en Algérie ou Aliou Cissé au Sénégal.


Selon vous quel doit être le profil du nouveau sélectionneur des lions Indomptables ?
Je pense que la sélection nationale du Cameroun devrait être confié à un technicien expérimenté, quelqu'un qui a une forte personnalité, une bonne connaissance du football africain et plus ou moins de la spécificité Camerounaise. Il devra en outre, être porteur d'un projet en adéquation avec les objectifs qui lui seront fixés. Il devrait résider au Cameroun.

 Etes vous pour ou contre un sélectionneur expatrié ?
Pour ou contre un entraîneur expatrié. Le profil de l'entraîneur tel que je le conçois, répond en grande partie à cette question. Dans le football moderne, le talent tactique ne suffit plus. Les entraîneurs qui gagnent excellent dans la gestion du groupe et des égos. Il est donc mieux d'avoir un entraîneur qui maîtrise assez les mentalités de ses joueurs. De ce point de vue, un entraîneur expatrié peut être largué. L'environnement camerounais devient une pesanteur pour lui. Et comme ici, on fonctionne dans le court terme, il ne lui sera pas donné le temps nécessaire à l'adaptation.

Peut-on faire confiance à un entraîneur local pour diriger les Lions Indomptables ?
Ce serait l'idéal. Un entraîneur compétent, charismatique et qui maîtrise l'environnement. Un technicien qui peut en outre demeurer au pays, et qui, connaissant les mentalités des joueurs camerounais, serait à même de gérer les égos pour former un groupe soudé et performant adhérant à des objectifs communs. Pour cela, il faut une réelle volonté politique dans ce sens, avec des moyens à disposition pour gérer projet et mission. La nationalisation de ce poste serait une bonne chose, si on y met des ingrédients appropriés. Malheureusement, pour le poste de sélectionneur national, la camerounité semble être un critère de disqualification. Etre Camerounais est un inconvénient.

Pourquoi il est difficile de confier le banc des Lions Indomptables à un technicien local ?
La première et plus grande pesanteur est la nationalité camerounaise. Il y a comme une véritable volonté de ne point confier notre équipe nationale à un technicien camerounais. L'environnement autour des lions est très "immature", des incohérences dans la gestion des listes et autres influences semblent bien présentes et on prétend par là, que les techniciens camerounais sont déclassés, qu'ils ne sont pas assez armés pour gérer cela.

Si on nomme un technicien local, il serait trop exposé, n'est-ce pas ?
On parle aussi d'un problème de sécurité avec les familles des techniciens camerounais qui seront exposées en cas de mauvais résultats. Au Sénégal, en RDC, en Algérie et dans tous les pays ayant des nationaux à la tête des sélections, on fait comment? Le problème ne se pose-t-il pas? Il y a toujours une raison pour laquelle on refuse d'agir.

La vacance dure et c'est déplorable pour l'équipe nationale, n'est-ce pas ?
Cela fait partie de notre mauvais fonctionnement. Les joueurs en sélections nationales se retrouvent souvent 4 ou 5 jours avant un match, en sortant de leurs clubs respectifs. En sélection, ils doivent travailler ensemble pour la mise sur pied des principes de jeu communs, principes différents de ceux auxquels ils sont habitués en club. De plus, le facteur humain joue un rôle essentiel pour la solidarité et la sociabilité, la vie de groupe. Les regroupements sont là pour aider aussi à cela. Le football a ceci de paradoxal qu'on est en même temps concurrents et partenaires. Le temps et les occasions permettent d'établir une hiérarchie naturelle qui va sublimer l'esprit de groupe au détriment d'une rivalité malsaine. En sautant les périodes FIFA, on gâche des opportunités de se préparer.

Par Sylvain KWAMBI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.